La Loge de Saint-Jean "Persévérance"

La Loge n° 17 "Persévérance" à l'Orient de Genève a été Fondée en 1863.

La Loge "Persévérance" provient d'une scission de la Loge "Fraternité", une ancienne loge du Grand Orient De France (GODF), plus que centenaire à l'époque de cet évènement. La Loge "Persévérance" est de fait issue des sentiments "helvétiques" que suscita chez les dissidents le plébiscite de 1860 sur l'annexion de la Savoie par Napoléon III. La Loge-mère s'en trouva divisée du fait d'une "Fraternité" suisse aux côtés d'une "Fraternité"… dite française. Incompatibilité de principes et non point inimitié de personnes: on pouvait vivre côte à côte, en séparant les nationalités. la preuve en fut faite puisqu'on collabora entre Frères sous les voûtes du "Temple Unique".

Mais… quand il fut question de partager les biens communs, les Frères de la Loge-Mère s'y refusèrent et il y eut action en justice. Les dissidents s'installèrent au 44 de la rue du Rhône et choisirent, sur proposition du Frère Élie Ducommun, le titre distinctif de "Persévérance". Dès 1863, l'unanimité des Frères de la Loge "Persévérance" manifesta son désir de rejoindre le giron de la GLSA, où elle fut accueillie avec bonheur et en tout honneur.

Son règlement et ses Rituels du début, inspirés des traditions françaises, ont subi des modifications. Actuellement, ils sont similaires à ceux pratiqués dans la majorité des Loges de notre pays. Attachée fortement aux principes comme aux symboles, la Loge "Persévérance" s'intéresse à tout progrès économique et social.

8920673-14141576 En 1884, "Persévérance" alla rejoindre les Loges dites concordataires dans les locaux de la Fusterie. Régime cordial, collaboration si ample qu'en 1898 elle accompagnait joyeusement ses Soeurs dans la "Maison maçonnique" édifiées par leurs soins et destinée à grouper la famille maçonnique genevoise.

"Persévérance" a contribué, avec "les Amis Fidèles", à la fondation de la Banque Populaire Genevoise; elle a aussi fourni son premier directeur à l'Oeuvre de protection de l'enfance malheureuse, le Frère Henri Giroud. Nombreux sont ses membres qui ont appartenu aux autorités municipales ou cantonales, et l'on compte également un conseiller national. Parmi ses activités philantropiques, "Persévérance" a aussi contribué à la création des cuisines scolaires, de crèches et de colonies de vacances. la Loge a aussi organisé pendant de nombreuses années une distribution de paniers de Noël aux familles indigentes de la ville.

Enfin elle apporta son soutien à la fondation Terre des Hommes à Massongex (VS). Installées durant de nombreuses années au numéro 6 de la rue Henri-Dunant, les Loges concordataires ont acquis, en 1981, l'immeuble du numéro 6 de la rue de la Scie où se trouvent toujours les locaux et le Temple.

Les Frères de l'Atelier se réunissent régulièrement chaque lundi et travaillent au REAA avec un zèle constant pour les Maçonneries genevoises et suisses; en outre, ils ont célébré avec faste le 150ème anniversaire de l'atelier par une Tenue solennelle le 25 mars 2013.

Extrait du "Guide suisse du Franc-maçon - Tome 1 - Histoire et Rites"
© Groupe de Recherche Alpina, Lausanne 2019 - ISBN 978-2-9701170-1